Equateur ,Patchwork des Andes

El Condor Pasa Chanson du folklore Andin mise en valeur par Simon et Garfunkel

 

L'Equateur , pourquoi avons -nous choisi ce pays ! Tout simplement , parce que ce pays ,est tellement fait de chaque site reprensatatif de l'Amérique du Sud , qu'en quelques heures , vous partez d'une plage de Guayaquil pour arriver au refuge Wimper à 5000 mètres d'altitude . C'est le plus haut refuge confortable , Il est situé suur le flan du Chimborazo , avec ses 6300 mètres , jadis il était considéré comme le plus haut sommet du globe et puis des anglais s'intéressèrent à l' Himalaya . Et le pauvre volcan perdit son titre , face aux géants de la terre .

L'Équateur  doit son nom, à des géomètres français              


La Mitad del Mundo est le site marquant la ligne imaginaire équinoxiale définie par la mission géodésique française en 1736.

Cette mission a d’ailleurs permis de prouver que la Terre n’est pas parfaitement ronde avec un renflement à l’Equateur.
Il est possible de visiter le petit musée scientifique Inti Ñan, qui, grâce à au de petites expériences scientifiques, fait prendre conscience de l’attraction physique à la latitude 0. Ce musée explique aussi les connaissances astronomiques que détenaient les peuples inca et pré incas. Le site possède aussi un petit musée sur la culture ethnographique du pays.
La Mitad del Mundo est très touristique mais peut mériter le détour pour le côté symbolique (on peut d’ailleurs se faire prendre en photo avec un pied dans l’hémisphère  sud et un pied dans l’hémisphère nord).

 Ce que j'ai fait , pour une fois que je peux , me faire un petit plaisir !

Les fameuses petites expériences,pour savoir, dans quel hémisphère nous nous trouvons.

Cest simple , vous faites couler de l'eau dans un lavabo, en H .N. , elle coûte dans le sens des aiguilles  d'une montre et si elle coule en H.S. c'est dans le sens inverse.

   

Le téléphérique de Quito.

Si vous voulez prendre un grand bol d’air pur le téléphérique de Quito est le lieu idéal !
Le teleferiQo (avec un « Q » comme Quito) est l’un des plus élevé d’Amérique du sud. Il vous emmène à plus de 4000 mètres d’altitude sur le páramo du volcan Pichincha.

Après une ascension d’une dizaine de minutes qui vous offre une vue époustouflante sur la Luz de America, vous voilà arrivé à la Cruz de Loma. En haut, les points de vue sont nombreux, on en prend vraiment plein les yeux. En contemplant Quito sous toutes ses coutures, on se rend compte de l’étendue de la ville et de son étroitesse. En effet, Quito s’étend sur plus de 30 kilomètres mais n’est large que de 10 km. Sa forme rappelle à certains celle d’une banane (surtout si c’est l’heure du repas !).

Lorsque le ciel est dégagé, on peut observer des volcans de la chaine Andine tels que le Cayambe, l’Antisana, le Cotopaxi, le Pasochoa et le Rumiñahui.

Une balade d’environ deux heures peut vous mener jusqu’au sommet du Rucu Pichincha (l’édifice volcanique du volcan Pichincha visible depuis Quito). Pas de difficulté particulière, mais regardez bien ou vous mettez les pieds et n’hésitez pas à faire des pauses si le souffle manque.

Et si vous préférez vous concentrer essentiellement sur le paysage, pourquoi ne pas vous laissez porter par votre monture. Des promenades à cheval sont également possibles.

  • Attention, avant de grimper tout en haut, il est préférable de passer un ou deux jours à Quito afin de s’acclimater à l’altitude. N’oubliez pas que le téléphérique vous emmène à plus de 4000 mètre d’altitude et que le Rucu Pichincha culmine à 4696 m, ce qui n’est pas négligeable pour le corps (et pour le souffle !).

Si vous voulez être au calme (et éviter le temps d’attente à la billetterie), il est préférable de s’y rendre durant la semaine, le site est très prisé par les Quiteños durant le week-end. Le mieux est d’y aller le matin, le temps commence parfois à se couvrir en début d’après-midi.

Si la montée en téléphérique ne vous a pas rassasié et que vous désirez un petit peu plus d’adrénaline, vous trouverez a,u pied du téléphérique un petit parc d’attraction, le « VulQano Park » (surtout pour les enfants).

Le saviez-vous ? Le téléphérique a été construit en 2005 par Poma, une entreprise française. Et oui ils sont partout ces Gaulois ! 

La ville de Quito

C'est la capitale de l'Équateur et de la province de Pichincha. Le Grand Quito du District métropolitain comptait environ 2,7millions d'habitants et continue de s'accroître rapidement.

La ville s'étend du nord au sud sur 50 km de longueur, à une altitude de 2 850 m, sur les flancs du volcan Guagua Pichincha. Son nom vient des tribus Quitus qui précédèrent les Caras. Si on la dit « fondée » par les colons espagnols le , en réalité les Incas s'y étaient établis quelque 50 ans auparavant, s'installant dans une zone déjà habitée depuis presque 2500 ans.

Le centre névralgique de Quito se situe au nord de la ville.

Plus au sud se trouve le centre colonial historique, un point de passage obligé pour tous les touristes. L'UNESCO a d'ailleurs déclaré Quito Patrimoine de l'Humanitéen 1978 pour son architecture coloniale.

La ville est située près du volcan Guagua Pichincha qui entra en éruption en 1999.

Moi , mon quartier préféré , c'est le vieux Quito, j'ai eu de la de la chance , à la descente d'avion de tomber sur notre chef de groupe et traducteur. Cet employé de N.F.  était un spécialiste de l'Amérique du Sud , il avait un don pour négocier , tout.

Et il avait trouvé dans le vieux Quito, un viel hôtel avec des mezzanines et une cour intérieure remplie de plantes superbes.

Et notre hôtel étant près de la gare routière , il a réussi à convaincre, un conducteur de passer les 20 jours avec nous ! Le guide était très intelligent , et méfiant , il le payait au jour le jour. 

La nuit, il est déconseillé  de se promener seul (e) dans les rues de ce quartier où règnent des bandes armées , comme dans toutes les grandes villes du monde.

î

Date de dernière mise à jour : vendredi, 03 Novembre 2017

  • 2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.