Thérémine l'instrument magique

Theremine et son instrument unique au monde

Histoire de l'invention du thérémine, instrument magique.


Disposant d’un seul oscillateur, est un instrument monodique. Son timbre, que l’on ne peut modifier, ressemble à celui de la voix humaine ou à celui de la scie musicale.

L’effet de capacité apporté par le corps de l’instrumentiste, à proximité des antennes, affecte la fréquence produite, tout comme une personne se déplaçant dans une pièce peut altérer la qualité d’une réception de radio ou de télévision. Cette caractéristique est mise à profit dans le thérémine, et la combinaison des deux mains, l’une commandant le volume et l’autre la hauteur de la note, permet d’obtenir des effets sonores insolites.

Le son est produit à partir d'un signal électrique engendré par un oscillateur hétérodyne à tubes électroniques. Deux signaux de fréquences élevées (l’un fixe à 170 kHz, l’autre variable entre 168 et 170 kHz) se combinent pour former un battement et fournir un signal audible, entre 20 et 20 000 Hz.

Principe

Le thérémine est un des plus anciens instruments de musique électronique, inventé en 1919 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen (connu sous le nom de « Léon Theremin »). Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l'instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché par l’instrumentiste. Dans sa version la plus répandue, la main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche.


 

 

Un des premiers enregistrements d'un thėrémine!

Le Grand défi de Léon Thérémine

​Bien que les rumeurs de son exécution aient été largement diffusées, Theremine fut, en fait, mis au travail dans une charachka (un laboratoire surveillé par la police secrète, dans le système des camps du Goulag), en collaboration avec Andreï TupolevSergueï Korolev et d'autres scientifiques et ingénieurs.

On le fit travailler sur d’autres sujets de recherche en électronique comme des appareils d'espionnage ou des brouilleurs de communications : Léon Thérémine inventa le système d'écoute Bourane, (précurseur du micro espion laser), en utilisant, à distance, un faisceau infrarouge de faible puissance pour détecter les vibrations sonores dans la vitre d'une fenêtre. 

Beria, le chef de l'organisation de la police secrète NKVD, (le prédécesseur du KGB), utilisera le dispositif Bourane pour espionner les ambassades.

Plusieurs années plus tard, on a su que Theremine était retourné dans son pays natal à cause de problèmes fiscaux et financiers aux États-Unis. 

Toutefois, Theremine aurait dit à Bulat Galeyev qu'il avait décidé de partir parce qu'il était inquiet devant l'imminence de la guerre. Peu après son retour, il fut incarcéré à la prison de Boutyrka, puis déporté pour travailler dans les mines d'or de Kolyma.

En 1938, Thseremine retourna brusquement en Union soviétique

Il conçut:

le rhythmicon, premier générateur électronique de rythme ;

le terpistone, générateur sonore commandé par le mouvement de danseurs qui utilisait le même principeo que le thérémine mais dont l’antenne était dissimulée sous la piste de danse ;

  • le thérémine à clavier ;

  • le violoncelle thérémine.

Le succès fut au rendez-vous en Europe, et plus tard aux États-Unis, où l’ingénieur s’installa et obtint un brevet en 1928. Il concéda les droits de production de l’instrument à la firme RCA. Ce ne fut pas une grande réussite commerciale, mais Theremine continua ses recherches et inventa de nouveaux instruments :

L’invention de Léon Theremine suit de près la révolution russe de 1917. Ayant eu la chance de faire une démonstration convaincante à Lénine, son instrument fut immédiatement promu par le nouveau pouvoir. 

Lénine prit des leçons de thérémine, et en commanda 600 exemplaires afin qu’ils soient distribués partout en URSS.

De plus, Theremine fut envoyé en tournée mondiale, comme ambassadeur de la nouvelle technologie soviétique.

 

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 15 Septembre 2017